La sieste au travail : plébiscitée par les salariés, encore tabou pour certains employeurs

De nombreuses récentes études ont montré l’utilité de la sieste sur le rendement des employés. Pourtant, nombreux sont les employeurs qui continuent de la considérer comme une perte drastique de temps. Si certaines entreprises ont décidé d’utiliser cette solution pour une meilleure productivité, d’autres résistent encore. Tour d’horizon dans la suite de cet article.

La sieste pour accroître la motivation, la performance et la concentration

20 min, c’est ce qu’il faut pour se revitaliser. Cette courte pause permet, en effet, au cerveau de se régénérer pour un meilleur rendement. Selon une étude de la Nasa, les adeptes de la sieste sont 38 % plus efficaces au travail que ceux qui évitent le sommeil de la mi-journée. Pour argument, la sieste augmente la vigilance et améliore les capacités mentales ainsi que l’humeur de l’individu. Tout ceci agit bien évidemment sur la productivité de l’employé. On peut donc affirmer qu’une bonne sieste au travail est tout aussi importante pour l’entreprise que pour le travailleur. Notons que certaines entreprises ont déjà expérimenté la solution avec des résultats plutôt satisfaisants, comme vous pouvez le découvrir sur différents portails.

Par ailleurs, en dehors de la vigilance qu’elle améliore, la sieste rafraîchit la mémoire, nourrit la concentration et réduit autant la fatigue que le stress. À cet effet, le dynamisme du travailleur se retrouve décuplé.

La sieste au travail : qui est pour, qui est contre?

Si certains employés considèrent la sieste comme importante pour « recharger les batteries » après le déjeuner, du côté des employeurs par contre les avis ne sont pas vraiment les mêmes. Généralement, on constate que plus le patron est jeune, plus il semble ouvert pour la sieste au travail. Mais lorsqu’il est un peu plus âgé, la réticence est automatique.

Ailleurs qu’en France, l’idée de la sieste au travail est de plus en plus acceptée. Au Japon et aux États-Unis, par exemple, la plupart des entreprises semblent être favorables pour cette pratique pleine de bienfaits. En Chine, elle a même été constitutionnalisée.

Durée et mode d’emploi

Une bonne sieste varie entre 10 et 20 minutes. Il faut noter que ce sommeil réparateur ne doit pas dépasser cette durée, autrement cela nuirait à la santé. Et si votre entreprise est pour cette pratique, voici quelques astuces pour bien en profiter :

  • installez-vous dans un endroit calme loin de l’ambiance vibrante de tous et bien isolé
  • la sonnerie de votre portable doit être réglée pour vous réveiller à temps, mais il est important d’autoriser juste l’alarme et non les appels entrants
  • prévoyez une tenue adaptée ; les étoffes qui froissent vite montrent à tous que vous avez fait une sieste
  • avant de vous endormir, inspirez et expirez lentement pour chasser le stress et la grande tension encaissée pendant le temps de travail
  • utilisez si possible des accessoires pour profiter au mieux de votre temps de repos : un masque pour dormir et un casque audio, par exemple
  • au réveil, il est recommandé de s’étirer avant de se remettre au travail.

Au final, instaurer la pratique de la sieste au travail permettra aux entreprises de booster la bienveillance ainsi qu’une meilleure ambiance de travail. Des facteurs qui pourront ainsi avoir un véritable impact sur la productivité de toute l’entreprise.

Commentaires récents